Pour toi

Le silence
Est une broderie
Noire ou blanche
Selon les heures

Parfois un oiseau s'y penche
Et dessine une demeure
De branches fleuries
Pour pouvoir chanter
Jusqu'à l'aube

Le visage dans mes mains
Je l'attends
Pour qu'il enchante
Mon regard de pain blanc

Peut-être saurais-je
Écrire ce mot
Porteur de buissons
Qui te fera devenir
Plus légère qu'une aile

René Barbier
3 avril 2002