Une nouvelle licence entièrement en ligne en Sciences de l'éducation
en 2005
 

Université de Paris 8

INSTITUT D'ENSEIGNEMENT A DISTANCE

A partir de la rentrée universitaire octobre 2005 (début des cours 7 novembre 2005), le département des Sciences de l’éducation de l’université de Paris 8-Saint-Denis, ouvre une licence (L3) sur le réseau internet.

Cette licence est l’aboutissement d’une expérience pédagogique commencée en 2001, avec une équipe d’enseignants-chercheurs titulaires (professeurs et maîtres de conférences) à l’université Paris 8.  L’équipe a, dès le départ, favorisé l’interactivité maximale avec les étudiants, par l’intermédiaire d’un tutorat actif dont les membres  étaient les principaux animateurs du forum relatif à l’enseignement.

Cette licence en ligne permettra à l’étudiant d’aborder les champs cognitifs conformes à la maquette nationale de la licence  LMD de Sciences de l’éducation : Histoire, philosophie, anthropologie, sociologie, psychanalyse, éducation tout au long de la vie, école et enseignement, technologies de l’éducation.

Outre l’interactivité assumée par le tutorat, cette licence en ligne intègre de nombreux liens hypertextes dans ses cours.

Par ailleurs, cette licence présente l’originalité de proposer l’intégralité du contenu d’une partie des cours, en libre accès aux internautes, qui peuvent ainsi s’inscrire comme étudiants en connaissance de cause.
 
 

LICENCE DE SCIENCES DE L’EDUCATION (L 3) A DISTANCE SUR INTERNET
(pour deuxième pages suivantes  site IED)


Cette formation requiert une bonne capacité au travail individuel impliquant pour les étudiants le sens de l’autoformation et pour les enseignants une volonté de rompre avec leurs habitudes pédagogiques. Elle permet de changer radicalement les données liées aux espaces d’enseignement, ainsi que les horaires qui leur sont habituellement réservés.
La licence de sciences de l’éducation est mise ainsi à la portée des étudiants trop éloignés géographiquement, de ceux dont les conditions de travail ou la situation familiale ne permettent pas de suivre régulièrement des cours en salle, des personnes handicapées, ou encore de tous ceux dont c’est simplement la préférence.
Selon une voie neuve, cette licence en ligne veut renouer avec le projet initial de l’université Paris VIII, qui était vue il y a trente cinq ans comme un lieu innovateur, ouvert à de nouveaux publics, aventurier dans le bon sens du terme sur le plan pédagogique. Les nouvelles technologies, à leur façon, permettent de raviver une part de cet idéal, à savoir un décloisonnement de savoirs, une approche renouvelée de l’université, un rapport pédagogique différent à l’étudiant.

1. Conditions d’accès à la formation

Pour s’inscrire dans cette formation de niveau Bac+3, l’étudiant devra être en possession du DEUG ou de 120 ECTS dans le système LMD pris en L1 L2 voire L3. Dans d’autres cas, la commission pédagogique du diplôme pourra examiner les dossiers faisant état d’une demande de prise en compte de l’expérience professionnelle ou personnelle, et pourra éventuellement fournir une équivalence pour l’entrée en licence.

2. Equipe pédagogique

René Barbier, Professeur, Paris VIII
Lucette Colin, Maître de conférences, Paris VIII
Ridha Ennafaa, Maître de conférences, Paris VIII
RémHess, Professeur, Paris VIII
Jean-Louis Le Grand, Maître de conférences, qualifié professeur, Paris VIII
Saeed Paivandi, Maître de conférences, Paris VIII
Anna Terzian, Maître de conférences, Paris VIII
Christian Verrier, Maître de conférences, Paris VIII
Sumi Kim, chargé de cours, docteur Sciences de l’éducation Paris VIII, qualifiée MCF
Florian Mascio, chargé de cours, doctorant en Sciences de l’éducation, Paris VIII
Jacques Béziat, tuteur, docteur en Sciences de l’éducation, maître école de formateurs, IUFM de Paris

3. Contenus

Sauf prescription particulière de la commission pédagogique, l’étudiant aura à choisir 10 cours (60 crédits ECTS) parmi l’offre suivante

Licence Sciences de l’Education à distance = 60 ECTS
Champs disciplinaires : 24 ECTS dans au moins deux champs.
Champs de professionnalité : 24 ECTS dans un ou deux champs
Autres/Langues : 12 ECTS
Dans ces 60 ECTS au moins 12 ECTS doivent être pris dans des enseignements "introductifs" / "fondamentaux".
 

A) Champs disciplinaires

Champ Histoire et philosophie de l’éducation : Des premiers maîtres aux premières universités (introductif fondamental, 6 ECTS)
Champ Histoire et philosophie de l’éducation : Questions d’éducation (introductif fondamental, 6 ECTS)
Champ Sociologie et anthropologie : Education comparée 1 (introductif fondamental, 6 ECTS)
Champ Sociologie et anthropologie : La recherche-action existentielle en sciences humaines (introductif fondamental, 6 ECTS)
Champ Sociologie et anthropologie : L’analyse institutionnelle (introductif fondamental, 6 ECTS)
Champ Psychologie, psychanalyse, psychosociologie de l'éducation : Psychanalyse et éducation (introductif fondamental, 6 ECTS)

B) Champs de professionnalité

Champ Education tout au long de la vie : Histoires de vie (introductif fondamental, 6 ECTS)
Champ Education tout au long de la vie :  Autoformation,  autodidaxie, autoformation existentielle et formation expérientielle (introductif fondamental, 6 ECTS)
Champ Ecole et enseignement : Education comparée 2 (introductif fondamental, 6 ECTS)
Champ Ecole et enseignement : Enseignement supérieur et valeurs (introductif fondamental, 6 ECTS)
Champ Education, technologies et arts :  Technologies et médias pour l’éducation et la formation. (introductif fondamental, 6 ECTS)
Champ Education, technologies et arts : Internet et études supérieures (introductif fondamental, 6 ECTS)

C) Enseignements autres.

- Accueil/Introduction aux sciences de l’éducation: (introductif fondamental, 6 ECTS)

- et  6 ECTS au choix de l’étudiant dans un des cours « introductif  fondamental » ci-dessus non encore suivi.

 
4. Tutorat et regroupements

Tout au long de la formation de licence, le tuteur accompagne l’étudiant à la fois sur le plan technique et sur le plan du contenu des cours. Dans la conception pédagogique de la licence, le rôle du tuteur est fondamental, mais il ne se substitue pas à la fonction de l’enseignant qui consiste, hormis la conception du cours, à suivre les étudiants durant toute la formation sur les forums des cours.
Les regroupements sont facultatifs. En fonction des besoins exprimés, enseignants, tuteurs et étudiants peuvent se rencontrer à plusieurs reprises durant l’année à l’université à Paris VIII ou en d’autres lieux plus appropriés.

5. Objectifs de la formation :

Cette licence vise à assurer une formation de base suffisamment diversifiée en éducation pour compléter la formation reçue en 1ère ou 2ième année de licence (L1, L2) ou à travers l'expérience professionnelle.
De façon plus spécialisée la formation peut viser à :
- répondre à une demande de réflexion sur les pratiques professionnelles de la part des acteurs sociaux, animateurs socio-éducatifs et des enseignants.
- assurer un premier contact avec les théories et les recherches en vue d'entrer dans la dynamique de recherche sur l'éducation que ce soit d'un point de vue de réflexivité critique professionalisante ou de formation à la recherche.
- contribuer à préparer aux concours de la Fonction publique concernant les métiers de l'enseignement, de la formation des adultes et du travail social.
- contribuer à la formation continue des enseignants, formateurs, éducateurs spécialisés, travailleurs sociaux et autres personnes désireuses de former tout au long de leur vie.
Une politique volontariste d'enseignements généraux, d'introduction ou fondamentaux est mise en œuvre. L'enseignement d'accueil est réservé aux étudiants arrivant en équivalence. A ce titre un enseignement d'introduction aux sciences de l'éducation est proposé.
Certains enseignements appartenant aux « Champs de professionalité » correspondent à un souci d'articuler champs de recherches avec un repérage des orientations professionnelles possibles. Ces « aides » à la professionnalisation ne constituent pas pour autant une formation professionnelle au sens strict dans la mesure où celle-ci requiert des logiques plus spécifiques  en terme de durée plus importante ou de liens spécifiques avec le milieu professionnel (ex. stages).

6. Débouchés universitaires

Master de recherche : Sciences de l'éducation et formation
Master professionnel : Formation de formateurs aux professions de l'enseignement et de l'éducation : institutions, sujets, situations.
Autres masters  suivant les conditions d'entrée de ces masters (Sociologie, Anthropologie…) et les parcours étudiants.

7. Débouchés professionnels

La licence ne débouche pas directement sur un emploi mais est nécessaire ou utile pour y accéder. Elle offre la possibilité à de nombreuses personnes travaillant dans le secteur éducatif de s'inscrire à des concours : professeur des écoles, conseiller pédagogique d'établissement, éducateur..
La voie associative est aussi possible, sont concernés des secteurs aussi divers que les pratiques sportives, l'animation socio-culturelle, les métiers de la médiation éducative, l'accompagnement éducatif, les actions de développement tant urbain que rural. Dans le domaine de l'orientation professionnelle existe un éventail d'emplois où la licence de sciences de l'éducation peut constituer un passage privilégié : conseiller en bilan professionnel, agent d'accueil en Mission locale et PAIO, chargé de validation des acquis professionnels et personnels dans des institutions éducatives privées et publiques, permanents de structures de formation ou d'association chargés d'accueil.
La demande en formation de formateurs de jeunes et d'adultes est également un des débouchés traditionnels des sciences de l'éducation, ainsi que l'éducation à la santé et la prévention, la formation aux nouvelles technologies notamment via l'enseignement à distance, les métiers du social et de l'accompagnement, les professions liés à la question du handicap.

8. Conditions de délivrance du diplôme

Les travaux écrits des étudiants prévus pour chacun des cours seront évalués et notés après envoi aux enseignants de l’équipe pédagogique
La délivrance du diplôme se fera après qu’aient été remplies les exigences de la formation. Un jury de diplôme constitué des responsables des champs disciplinaires et de professionnalité contrôle et certifie le processus et la conformité aux exigences requises.

9. Coût de la formation
Voir l'IED
 

EC Champs disciplinaires (introductif fondamental)


Exemple de l'EC déjà en ligne
assuré par René Barbier (Pr)



Exemple d'un EC en ligne
assuré par Christian Verrier (MCF)

« Histoire et philosophie de l’éducation »

DES PREMIERS MAITRES AUX PREMIERES UNIVERSITES
 

Description de l’EC




Cette partie décrit l’organisation de l’EC et donne les indications nécessaires au suivi des différentes séquences, sur l’épreuve de validation et les contacts à établir avec l’équipe pédagogique et les autres étudiants.

L’EC est composé de 7 séquences

Séquence 1 : L’éducation celtique en Gaule
Séquence 2 :  L’éducation  gallo-romaine en Gaule
Séquence 3 : Fondation des premières écoles ecclésiastiques (Ve-VIIIe siècles)
Séquence 4 :  Naissance des universités médiévales
Séquence 5 : La pédagogie universitaire au Moyen Age
Séquence 6 : L’enseignement supérieur et l’Europe au Moyen Age
Séquence 7 : Les réformes universitaires du XIXe siècle

Modalités de suivi de l’EC

- L’étudiant peut suivre les séquences dans l’ordre qu’il préfère, même s’il est conseillé, principalement pour les séquences 4, 5, 6, 7, d’en prendre connaissance dans cet ordre.

- Chaque séquence contient de nombreux liens internet en rapport avec le thème traité. Un mot souligné signale un tel lien. Il suffit de cliquer dessus pour accéder au site considéré. Le contenu des sites ainsi proposé n’a pas à être intégralement connu de l’étudiant, cependant ils doivent être visités et lus, dans la mesure où ils forment un complément souvent indispensable à la séquence.

- Chaque séquence possède une bibliographie qui lui est propre.

- Une bibliographie générale, plus large que celle des séquences, fait suite à la dernière séquence

- A la fin de chaque séquence, l’étudiant trouvera deux questions d’auto-évaluation. Ces questions sont une façon pour chacun d’estimer si la séquence a bien été comprise, où s’il est besoin de la lire à nouveau. Remarque importante : ces questions sont en quelque sorte des guides pour s’auto-évaluer, les réponses données par l’étudiant ne font l’objet d’aucune notation.

- Principalement pour les périodes généralement les moins bien connues, plusieurs séquences sont suivies d’une chronologie thématique  permettant de se repérer dans le temps.

- Le forum (fenêtre à votre gauche sur l’écran, suivre les procédures après inscription) devra être fréquemment utilisé par l’étudiant, qui y mentionnera ses questionnements et autres remarques. Ce forum est essentiellement un espace de discussion relatif à l’EC, et il est un moyen de contact absolument indispensable avec l’enseignant, le tuteur et les autres étudiants. Il sera tenu compte dans la validation de l’étudiant de son activité dans les discussions sur le forum. Ne pas hésiter, ne pas craindre d’y intervenir

Validation et notation de l’étudiant

Outre le suivi des séquences devant écran, que l’étudiant organise de façon autonome en fonction de sa disponibilité, le travail nécessaire à la validation de l’EC comporte deux aspects :

1) Le forum

L’étudiant doit participer au forum, il peut s’y rendre autant de fois qu’il le souhaite (mais au minimum une fois par semaine). Il doit y discuter de questions relatives à l’EC, répondre aux réactions des autres étudiants. Comme mentionné ci-dessus, l’interactivité qui sera entretenue sur le forum avec les étudiants, le tuteur et l’enseignant, est partie prenante de la validation finale.

2) Questions

De plus, pour être validé et noté pour cet EC, l’étudiant choisira de répondre à l’une (une seule) des deux questions suivantes :

1) Parmi les sept séquences lues, quelle est celle qui a particulièrement retenu votre  attention ? Dites pourquoi en commentant et argumentant votre réponse.

2) Plusieurs séquences évoquent l’histoire des universités en Europe. En quoi cela peut-il vous aider à mieux comprendre votre « métier d’étudiant » actuel ?

Il y répondra dans un travail écrit de cinq à six pages, qu’il fera parvenir au tuteur par internet ou par courrier. La correction et la note de ce travail seront renvoyées à l’étudiant par internet à son adresse mail.

Votre tuteur et moi-même sommes constamment à votre disposition pour répondre à vos questionnements, qui peuvent porter à la fois sur le contenu de l’EC et sur les problèmes informatiques que vous pourriez rencontrer. N’hésitez pas à nous contacter, par l’intermédiaire du forum ou par mail. Nous vous souhaitons bon courage et bonne lecture.

Pour entrer dans les séquences revenir en haut de cette page et cliquer sur l’intitulé de l’EC. Dans la nouvelle fenêtre, cliquer sur « Documents et liens » à gauche de l’écran, puis commencer l’étude en cliquant sur « Séquence 1 ». 


Autre EC de Christian VERRIER déjà en ligne