Le Journal des Chercheurs

Accueil > Le JOURNAL des Chercheurs > Billets d’humeur

Billets d’humeur

Il faut pouvoir dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.
Envahis par les images des médias, les citoyens ont de plus en plus de mal de se faire une opinion équilibrée. Certains actes, certaines scènes, certains discours deviennent inacceptables et sont pourtant de plus en plus banalisés.
"Celui qui vient sur terre pour ne rien troubler, ne mérite ni égard, ni patience" écrivait René Char en son temps. Il connaissait la question, lui qui avait refusé de faire une fortune politique après la libération, à laquelle il avait largement participé comme chef de maquis sous le nom de "capitaine Alexandre".
"Être du bond. Ne pas être du festin, son épilogue", clamait-il justement.
Nous appelons de nos voeux tous ceux qui ont encore le sens du bond, de l’élan vital. Mais nous laissons de côté tous les jeunes loups de l’université, de l’économie, de la politique, de la science, qui sont encore de l’autre côté du miroir, sans même le savoir.