Le Journal des Chercheurs

Accueil > Le JOURNAL des Chercheurs > POUR KELLY ZHUANG

POUR KELLY ZHUANG

mardi 21 octobre 2014, par René Barbier

Petite fille détruite par l’ombre de nous-mêmes

Je glisse sur ta tombe une main de soleil

 

Pourras-tu percevoir mon onde de compassion

Toi qui résides maintenant au cœur du grand secret

 

Je suis seul ici ton visage près de moi

Tes yeux ces deux abîmes sur ce qui t’attendait

Je les reçois d’emblée ô plongeurs d’infini

 

Repose ma toute douce

Ma fragile inconnue

De siècles en millénaires

Tu frissonnes dans notre âme

 


(1) Kelly Zhuang : petite fille assassinée par un chauffard sous l’emprise de la drogue à l’âge de trois ans. Enterrée dans le cimetière du Père Lachaise à deux pas d’un grand militaire napoléonien, qui restera dans nos mémoires collectives quand nous serons devenus, en fin de compte, de véritables êtres humains ?

Voir article précédent sur Kelly Zhuang :

Illustration : René Barbier