Le Journal des Chercheurs

Accueil > Le JOURNAL des Chercheurs > Hagar

Hagar

jeudi 11 septembre 2014, par René Barbier

L’enfant poète a sa tête d’épingle

Plantée dans le coton du songe

 

Il parle par images

Venues d’un entre-deux

 

Trois pas en avant

Trois pas en arrière

Son corps suit sa pensée

 

Le poème coule de source

 

D’où vient cette nuit fruitée

Ce tapis volant sur la langue

 

L’espace s’agrandit

Comme dans les yeux d’un chat

 

L’homme apeuré

Referme toutes les portes

 

La femme prend la fuite

La mémoire parfumée

 

L’enfant poète ne vient pas d’ailleurs

Mais d’un univers entre les lignes

 

 

Le réel prend un chemin de détour

 

 


Ps. HAGAR, nom d’une femme mythique d’un poème de l’enfant cité dans le film. En hommage au film du réalisateur israélien Nadav Lapid "L’institutrice" septembre 2014 qui dessine les portraits d’un enfant poète dans une école maternelle et de son institutrice subjuguée par l’aptitude poétique de son élève et décidée de le sauver coûte que coûte de notre monde destructeur

Voir aussi "Qu’est-ce qu’un poète ?