Le Journal des Chercheurs

Accueil > Le JOURNAL des Chercheurs > Trois fois

Trois fois

mardi 26 août 2014, par René Barbier

Trois fois il surgit dans le bleu

avec un visage d’enfant

 

Pourtant il effrayait même la nuit la plus noire en ce temps-là

Il ne connaissait pas la limite des passages

Il regardait la mer et chantait pour l’espace

Il sortait son couteau si le vent l’insultait

 

Il fut considéré comme un feu follet

 

Qui aurait voulu croire en lui

Son énigme l’emportait

 

Il repartit vers la surprise de vivre

Personne ne signala jamais le meurtre de son ombre

 

Il changea souvent de pays

Il ne revint jamais de son lieu le plus secret

 

Certains disent qu’il demeure sur une montagne qui n’a pas de nom

Qui peut connaître son mystère