Le Journal des Chercheurs

Accueil > Le JOURNAL des Chercheurs > D’une soutenance de thèse sur le nouveau management et la (...)

D’une soutenance de thèse sur le nouveau management et la formation

à propos de la thèse de Marlis Krichewsky (Université Paris 8, 18 mars 2013)

vendredi 6 septembre 2013, par René Barbier

Marlis Krichewsky a soutenu récemment une remarquable thèse en Sciences de l’éducation. JURY : les professeurs Jean-Louis Le Grand (Paris 8, directeur de thèse), René Barbier (Paris 8), Caroline Verzat (Novancia), François Fourcade (ESCP-Europe), Jeanne Mallet (Aix-Marseille, Présidente du jury), Michel Sontag (Strasbourg),
Cette thèse a été honorée de la mention "très honorable" à l’unanimité des membres du jury

VOIR résumé de sa thèse

PDF - 240.7 ko

Voir l’intégralité de la thèse

Une discussion de René Barbier sur la dimension historique des conceptualisations du management, lors de la soutenance le 18 mars 2013 :
http://www.barbier-rd.nom.fr/2013mars18 rb.theseMarlis.3gpp

Rapport de thèse du Pr François Fourcade

Introduction :

J’ai occupé une place particulière dans le cadre de la thème de Mme Marlis Krichewski. Nous nous sommes rencontrés en 2009 alors que le sujet de la thèse de Mme Marlis Krichewski devait tourner autour de la question de l’imaginaire dans les référentiels éducatifs des organismes transnationaux comme le CEE, l’OCDE, ou l’ONU.
Très vite, de part l’intérêt trouvé par Mme Marlis Krichewski dans les travaux du CIRPP ( le Centre d’Innovation et de Recherche en Pédagogie de Paris , de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris – CCIP) , le sujet de thèse s’est réorienté vers le développement de compétences non techniques transférables ou plus communément appelées les « soft-skills ».

C’est dans un dialogue constant, étroit, dense, que peu à peu du savoir, de la connaissance a pu émerger.

Les apports de la thèse de Mme Marlis Krichewski

Un des apports principaux de la thèse de Mme Marlis Krichewski pourrait être, au-delà des apports sur le comment développer des « soft-skills » dans la formation des managers, justement le processus d’itinérance, le cheminement qui sans cesse a du respirer entre un foisonnement trop riche, et une nécessité de cadrage des idées.

Le foisonnement à apporté cette immense richesse dans les cadres conceptuels mobilisés, aussi bien que les diverses sources d’information, internationales mobilisées, pour éclairer le sujet. La thèse de Mme Marlis Krichewski est en cela un exemple d’approche multiréférentielle. Il convient de saluer cette approche qui peu à peu tend à disparaitre car cela rend le travail de publication d’autant plus difficile que les revues qui légitiment l’action des chercheurs sont le plus souvent organisées en champs disciplinaires relativement étroits.

Les apports conceptuels :

Il se dégage de la thèse de Mme Marlis Krichewski deux concepts fondamentaux :

Les dispositifs vides habitables, et la modélisation du processus de recherche action multi-site qui a été nommé EBAR pour Epicycloïd Based Action Research.

Les dispositifs vides habitables :

Ce concept a une véritable portée théorique aussi bien qu’empirique. Sur le plan théorique il vient interroger la place du vide, de l’espace non défini, dans la pédagogie, dans un monde où seul le plein voire le trop plein des maquettes pédagogiques et des programmes éducatifs remplissent sans espace des journées et des semaines.
Le vide est ici supposé inviter les participants (les apprenants) à se saisir de l’espace pour venir apporter leur contribution autorisée en fonction de leur désir d’augmentation de « puissance d’agir ».

Ce concept a également une grande portée pratique car il sert d’analyseur aux pratiques actuelles qui à la seule évocation du mot « vide » comprennent à quel point il n’y a que du plein dans le monde éducatif d’aujourd’hui. Créer du vide relève alors d’un véritable défi remettant en question nombre de conceptions fondamentales. Cette notion de dispositif vide habitable vient interroger :
Le rapport au savoir quand celui-ci devient co-construit entre les professeurs et les apprenants
Le rôle des pédagogues qui doivent osciller entre une posture transmissive, et une posture qui visera à étayer les processus éducatifs complexe que le « vide » aura su enclencher, ou pas.
Le rôle des apprenants qui de consommateurs passifs vont devoir devenir actifs et habiter le vide en fonction de leur désir d’apprendre
La question de l’évaluation, qui dans de telles conditions devra passe de sommative à formative.

Les recherches sur les dispositifs vides habitables sont en cours au sein du CIRPP, car si le concept est séduisant, et son potentiel certain, il n’en reste pas moins que sa mise en œuvre reste très subtile, et de premiers essais montrent que quand les pédagogues cherchent à créer du vide, cela provoque chez les apprenants très peu habitués et préparés à ce geste éducatif, font plutôt un pas en arrière.

Le concept EBAR

Le concept EBAR, plus récent dans son élaboration vient compléter avantageusement les travaux sur la recherche action quand cette dernière se déroule sur des sites distincts.
Cette conceptualisation offre des perspectives multiples. Elle permet de penser des processus complexes de transformation des organisations, par la recherche action, décomposée en épicycles. Elle permet de repérer ces « épicycles » et d’en réguler le fonctionnement.
Ce concept est très bien étayé empiriquement par deux études de cas , l’une en cours, l’autre passée, dont la relecture à l’aune de la description en EBAR s’est avéré tout à fait pertinente.

Les limites :

Ce travail de thèse comporte certaines limites. La limite principale viendrait de l’étayage des théories proposées. Même si des travaux de nature clinique ont été réalisés ( Art-works, travail avec l’entreprise Yoh, etc.) les données sont toujours des observations à partir d’études de cas singulières, souvent rapides du fait de la nature même des dispositifs observés. Même si un effort constant de triangulation des données et des interprétations a été effectivement réalisé, il reste pour le lecteur relativement difficile de distinguer ce qui est l’ordre des faits, de l’interprétation, ou des convictions militantes de l’auteure.

La présentation orale :

Les quelques faiblesses repérées dans le travail écrit, ont été pour une partie importante comblées durant la soutenance orale du projet de thèse. En effet, la nécessité de devoir résumer une pensée toujours en effervescence, dans un temps limité sur un support de communication a permis à Marlis Krichewsky de produire une synthèse remarquable de clarté, et de faire émerger encore plus clairement que dans la thèse un fil conducteur.

Une cartographie des champs de référence théoriques a non seulement permis à tout un chacun de se repérer mieux dans le foisonnement des références, mais également de saisir toute la pertinence des champs mobilisés, à peine suffisants finalement, malgré leur trop grand nombre pour éclairer parfaitement la problématique de recherche. Cette cartographie a été éclairante pour décrire les rapprochements de concepts inédits qui font de la thèse de Marlis Krichewsky un travail d’une grande originalité.

Ce travail est donc accepté sans aucune réserve

François Fourcade

Professeur a ESCP Europe
Directeur Scientifique du CIRPP


Pour réfléchir et questionner je renvoie aussi à mon article sur "l’histoire de la psychosociologie clinique française" dans ce Journal
http://www.barbier-rd.nom.fr/journal/spip.php?article1693. Voir aussi l’article de Nicolas Duvoux et l’entretien avec Marie-Hélène Bacqué sur "L’empowerment, de la théorie à la pratique"

Voir aussi, le 26 juin 2013, dans notre perspective en sciences humaines, la vidéo du Professeure Mariana Thiérot Loisel (Brésil-Québec)sur la ’post-modernité et l’écologie"
http://www.laviedesidees.fr/L-empowerment-de-la-theorie-a-la.html

Voir aussi De Dier Gysler , Le paradigme de la gestion de soi :
management psychologique et gestion de l’affectivité dans le milieu du travail