Le Journal des Chercheurs

Accueil > Le JOURNAL des Chercheurs > La jeune fille

La jeune fille

mercredi 12 juin 2013, par René Barbier

La jeune fille ne porte pas de robe gitane, du coup la comparaison s’arrête là. Il faut la reconnaître pour ce qu’elle est et non pour ce qu’elle n’est pas.

Une chenille déroulait son parcours sur sa cuisse si blanche. Elle ne semblait pas s’en apercevoir.

Il la contemplait comme si elle était tombée toute nue d’un tableau de Rubens. D’où venait-elle avec ses yeux dont le bleu frôlait le vert des pommes ?

Il se mit à sourire sans comprendre la suite...

Le chemin zigzaguait entre soleil et vagues.

La jeune fille tremble maintenant comme une feuille de soie. La brise s’engouffre dans son corsage, minuscule ouragan souterrain. Nulle trace de mémoire ricanante. Un rien de citron vert dans cette tasse en porcelaine de Chine renversée sur une table, à côté.

Il délaça ses chaussures. Avait-il envie de dormir, de s’étendre sur le sable encore chaud ? Impossible de savoir.

Elle se déplace - regardez-la - on dirait une goutte d’eau dénoyautée sur la vitre du petit matin.

Il voulut la saisir comme de coutume lui, le guetteur de surprise.

Mais il n’avait pas fini son rêve et la vitre se brisa en mille morceaux de ciel.

La jeune fille, tout à coup, court ailleurs pour rire dans les nuages. Inutile de la contenir dans une image. Elle est déjà si loin.

Un cheval fou la rejoint.

Mais vraiment - se demanda encore une fois le jeune homme ensanglanté - pourquoi sa robe était-elle si fleurie ce matin ?

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?