Le Journal des Chercheurs

Accueil > Le JOURNAL des Chercheurs > Qu’est-ce que la Transdisciplinarité selon Basarab Nicolescu (...)

Qu’est-ce que la Transdisciplinarité selon Basarab Nicolescu ?

samedi 8 juin 2013, par René Barbier

image 595 x 460

Basarab Nicolescu et Edgar Morin au colloque d’actualité sur Stéphane Lupasco (CIRET) en mars 2010 (copyright Thierry Nectoux)

Basarab Nicolescu, le créateur du CIRET, et d’une nouvelle problématique radicale qu’il nomme la Transdisciplinarité, s’étayant mais dépassant par son ouverture au "Tiers Caché" la complexité de son ami Edgar Morin, a eu la gentillesse de nous faire l’honneur de venir faire une conférence-discussion dans le cadre de l’Université Coopérative de Paris et de son axe "l’école de la recherche", animé par Florent Pasquier (MCF à Paris).

La séance a duré quatre heures et a été riche d’interventions et de réflexions sur un domaine peu connu de beaucoup d’étudiants.

Elle a été illustrée par un remarquable powerpoint que nous livrons ici (sous copyright B.Nicolescu)

Je connais Basarab Nicolescu depuis longtemps et j’ai participé à l’un des premiers colloques que le CIRET avait organisé en Italie, à Locarno, en 1997.

Basarab vient de rééditer en Roumanie l’un de ses ouvrages les plus originaux "Théorèmes poétiques" [1] dans lequel il nous donne sa vision du monde souvent sous la forme aphoristique, alimentée par sa grande connaissance à la fois scientifique (il a été pendant longtemps un physicien théoricien en physique quantique au CNRS) et philosophique fécondée par la sagesse traditionnelle. On peut l’obtenir dans la version déjà publiée antérieurement aux éditions du Rocher en 1994 en cliquant ici

Dans les deux moments de sa conférence du 1er juin à l’UCP, Basarab Nicolescu commence par nous présenter son questionnement sur la complexité du Réel et de ses représentations en termes de réalités. Il insiste sur la dialogique inéluctable entre le sujet et l’objet et, ipso facto, sur la question de l’objectivation dans les sciences contemporaines.

Dans un second moment il détaille ce qu’il appelle la Transdisciplinarité comme nouvelle manière de concevoir et de comprendre le monde.

L’originalité de Basrab Nicolescu, à partir de Stéphane Lupasco et d’Edgar Morin, est de nous proposer d’intégrer complètement la problématique des niveaux de réalité et du "Tiers" dans notre mode de connaissance. Il précise ainsi que que les "niveaux de Réalité" impliquent des modes d’approche et des méthodologies différents qui doivent pourtant, pour rester cohérents pouvoir passer par un "Tiers Inclus" se situant à un autre niveau englobant de réalité. Dans ce cas, ce qui paraît contradictoire à un niveau de Réalité devient non contradictoire et la logique de l’identité peut être sauvée dans notre soif inextinguible de donner un sens logique à ce qui est et advient sans cesse.

Néanmoins il ne faut jamais oublier que le Réel nous échappe totalement (il est "voilé" comme l’affirme le physicien Bernard D’Espagnat). mais complètement ici et maintenant. Avec ce Réel en fin de compte inconnu (le "Dieu inconnu" qu’invoquait Nietzsche, un peu désespérément avant de déclarer qu’il était mort) s’impose la présence invisible mais prégnante du "Tiers Caché" qui va donner du sens à la dimension "au-delà des disciplines" de la transdisciplinarité. Le concept de "Tiers Caché" se confond, me semble-t-il maintenant, avec ce que Basarab Nicolescu nommait il y a quelques années le "Tiers secrètement inclus", notamment dans l’article cité plus haut..

C’est dans ce "Tiers Caché" que joue et se joue la dimension poétique de l’existence humaine et, du même coup, sa reconnaissance inconditionnelle en tant que sujet.

La poésie, si proche de la vie quotidienne de Basarab Nicolescu, comme de celle d’un poète qu’il admire comme moi Roberto Juarroz et de sa Poésie Verticale, tente de faire connaître la prégnance invisible mais permanente de ce Tiers Caché. Je pense ici au grand poète Yves Bonnefoy qui répond à une question dans son livre d’entretiens "l’Inachevable", à propos de la source de l’inspiration poétique, qui devient tout autre dans l’écriture en acte : Cette dernière est d’emblée une subversion des significations ordinaires, une interaction d’intentions dont un grand nombre sont inconscientes, un déploiement de symboles qui parlent comme d’eux-mêmes, sans que l’écrivain qui s’y prête sache même au juste ce qu’il dit là - et je ne saurais donc parler avec quelque autorité de quoi que ce soit du texte même de mes poèmes, sauf à prendre le risque de donner pour la vérité ce qui n’est que simple hypothèse, dangereusement réductrice. [2]

Le Sujet nous affirme Basarab Nicolescu, c’est justement l’être humain irréductiblement du domaine du non-savoir en dernière instance. Il déjoue toutes les tentatives d’aliénation à son égard.

La pensée de Basarab Nicolescu commence à cheminer sérieusement à travers le monde des scientifiques et des philosophes au niveau international. Elle demande a être mûrement réfléchie et cherche encore ses modes opératoires concrets notamment en sciences humaines et sociales. Mais sans la reconnaître il est probable que l’humanité ira de plus en plus vers la division, l’exclusion et le renforcement de "la banalité du mal" dont parlait Hannah Arendt à propos des systèmes totalitaires.

Ecouter le premier moment de la conférence de Basarab Nicolescu

et le second moment

et la discussion générale qui a suivi


Bibliographie générale de Basarab Nicolescu

Voir l’article de 2014 http://www.barbier-rd.nom.fr/journal/spip.php?article1922


[1Basarab Nicolescu, Théorèmes poétiques, Teoreme poetice, en deux langues, ed. Curtea Veche Publishing, 267 pages avec des illustrations de Mircia Dumitrescu, 2013, Bucarest - Roumanie

[2Yves Bonnefoy, L’Inachevable. Entretiens sur la poésie 1990-2010, Paris, Albin Michel, Le livre de poche, 2010, 526 pages, page 203

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?