Le Journal des Chercheurs

Accueil > Le JOURNAL des Chercheurs > Sens de la vie, rencontre et éducation dans le capitalisme de (...)

Sens de la vie, rencontre et éducation dans le capitalisme de catastrophe

vendredi 5 juillet 2013, par René Barbier

image 388 x 224

Pendant deux jours, en mars 2013, j’ai donné mon tout dernier séminaire dans le cursus du diplôme universitaire de formateurs d’adultes (DUFA) de l’université Paris 8, avant une retraite définitive. J’ai voulu donner aux stagiaires adultes l’essentiel de ce que je pense sur la question du sens de la vie en liaison avec l’éducation, au sein du capitalisme contemporain que je nomme "capitalisme de catastrophe" [1]. L’enregistrement de la première journée et de la seconde journée nous permet d’en faire le tour à partir de mes exposés et de la réflexion ensuite des étudiants en sous-groupes.(à écouter sous firefox de préférence). Sur la notion de "crise", à reconsidérer aujourd’hui, il faut écouter la conférence de Michel Serres en 2011 à Grenoble pour y réfléchir sérieusement : à voir

Avant-propos

Éléments pour une présentation à partir de mon histoire de vie intellectuelle (enregistrement lors de la séance doctorale du laboratoire EXPERICE le vendredi 22 mars 2013) :

Exposé

Par une vie plurielle, s’ouvrir à une vie intellectuelle - Partir de l’aphorisme de René Char :La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil et tenter d’acquérir une distance lucide à l’égard de la peur de vivre et de mourir

Première journée de la séance du DUFA 2013, enregistrement 15 mars 2013

Les points-clés de l’exposé sur la rencontre et le sens de la vie - Je-Nous dans l’évolution de l’univers (extrait de Encyclopedia Universalis 2009) Approche par la pensée chinoise et les ouvertures scientifiques contemporaines - les deux axes (Réel-Monde et Phénomènes) en relations dialogique -[La Profondeur du Monde->http://www.barbier-rd.nom.fr/LaProfondeur.html]

Exposés

de René Barbier http://www.grappe.asso.fr/sensdelavieRB1h45.amr Exposés des sous-groupes et discussion générale http://www.grappe.asso.fr/sensdela vieRB-groupes-1h50.amr

Seconde journée

Exposé de René Barbier sur la sagesse questionnante et ses trois pôles : néoténie, pléonexie, altruisme (enregistrement 19 mars 2013)

Exposé

http://www.grappe.asso.fr/2013mars19.3gpp

Discussion en grand groupe et éclaircissement sur l’approche transversale dans ce cadre problématique http://www.grappe.asso.fr/2013mars15.3gpp


Roger Bastide, Les problèmes de la vie mystique [1931], PUF, "Quadrige" n° 226, 1996, 214 p (bibliographie complète de Roger Bastide )

Luc Boltanski et Eve Chiapello, Le nouvel esprit du capitalisme, Paris, Gallimard réd 2011, (1999).843 pages

Sur Dany-Robert Dufour

René Barbier : Discussion sur la thématique philosophique de Dany-Robert Dufour

Sur Cornelius Castoriadis

Sur l’histoire de la psychosociologie clinique française

René Barbier, L’Approche Transversale, l’écoute sensible en sciences humaines, Anthropos, 1997, 357 pages

Jacques Lecomte, La bonté humaine ; altruisme, empathie, générosité, Paris, Odile Jacob, 2012

Sur une réflexion philosophique autour de l’amour, André Comte-Sponville nous offre une texte approfondi dans un chapitre de sonPetit traité des grandes vertus
édition Points Paris et de Jongbloed bv Pays-Bas, coll point2, 2011, 625 pages, notamment pages 469 à 620

Sur l’interdépendance et la responsabilité universelle de l’être humain lucide dans notre temps, une conférence de Matthieu Ricard (1h35)

Illustration, Oeil31, dessin numérique, René Barbier, 2013


[1Sur ce "capitalisme de catastrophe", une approche pertinente et transformatrice est fournie par Hervé Kempf dans son livre Fin de l’Occident, naissance du monde, Seuil, 2013, 155 pages ; Pour mieux comprendre les enjeux du capitalisme de catastrophe : revue Alternatives économiques, hors
série, , Faut-il dire adieu à la croissance ?, n°97, 3e trimestre 2013, 82 pages. Personnellement, la notion de "capitalisme de catastrophe" fait partie de mon travail de recherche théorique actuellement, en rapport avec l’éducation.

J’appelle « capitalisme de catastrophe » un mode d’économie de marché mondialisée à dimension financière qui vise à l’accaparement léonin par quelques uns des ressources naturelles et des biens et services produits par tous et dont l’effet secondaire principal consiste dans la détérioration écologique inéluctable de la planète. (René Barbier). Voir mon article dans ce "journal" sur la mondialisation et l’imaginaire social.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?