Le Journal des Chercheurs

Accueil > Le JOURNAL des Chercheurs > Poésie et créations artistiques > Lisière

Lisière

jeudi 3 janvier 2013, par René Barbier

image 199 x 330


La vie, même inquiète, est plus précieuse que la sérénité. C’est pourquoi nous faisons des enfants.

André Comte-Sponville (janvier 2013)


À la lisière du Clair-Joyeux

Un arbre me dit des choses secrètes

La ville ne referme pas la vie

L’homme n’est pas plus que la nature

Un monde s’installe dans les étoiles

Le feu se déguise dans la flamme

La lumière vient d’une autre part

La musique grignote ses notes

Mais le sait-elle ?

La poésie cherche ses chaumières

Un sourire offre sa porte cochère

Nous entrons dans le silence

couverts de mots comme des poux

Il nous faudra beaucoup mourir

Pour découvrir ce Rien qui passe

Tes atomes ont tant de fois cramé

Dans la fournaise de l’univers

Pour revenir lumière et ciel

Dans le tourniquet du temps

Tu ne sais pas vivre ta vie

Comme l’unique danse d’un instant

Tes yeux de grande muraille

T’empêchent de voir l’éternité

Ton coeur peut-être sera miracle

Un jour de faille d’absence nue

La rose sans pourquoi

Deviendra-t-elle ta compagne

À jamais neuve dans l’étendue


Illustration : "double incertain2", dessin numérique de René Barbier, 2013

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?