Le Journal des Chercheurs

Accueil du site > Le JOURNAL des Chercheurs > sagesses du monde > La présence éducative (Rencontres de Font-Romeu, juillet 2010)

La présence éducative (Rencontres de Font-Romeu, juillet 2010)

mercredi 11 mai 2016, par René Barbier

image 308 x 417

Du 7 au 11 juillet 2010, la municipalité de Font Romeu nous a invités à prendre de la hauteur : s’interroger sur le sens de l’existence, réfléchir ensemble sur la notion de progrès de l’humanité et faire émerger le meilleur de soi-même dans le respect de l’individu, de la société et de la nature.

Le programme était riche en participants de grande renommée.


SOMMAIRE

LA PRÉSENCE ÉDUCATIVE dans une perspective de spiritualité laïque

René Barbier (conférence à Font-Romeu, juillet 2010)

à Danièle Legros

Voir : Intégralité de la conférence avec schémas, en pdf

Écoutez la conférence en live (1 heure et demie, en cliquant sur ce texte)

INTRODUCTION

Spiritualité laïque ?

Cinq carrefours de questionnements autour de « la présence en éducation ».

- Carrefour sémantique

- Carrefour philosophique

- Carrefour spatio-temporel

- Carrefour du sens de l’être humain présent

- Carrefour pragmatique

1. CARREFOUR SEMANTIQUE

Quid de la présence ?

Peut-on parler d’un processus de la présence éducative comme le sens de l’apprendre à être présent aux autres, au monde et à soi-même tout en s’enrichissant des visions du monde plurielles issues des cultures humaines ?

1.1. PRECISIONS CONCEPTUELLES

ACTIVITE

EDUCATION

FORMATION

INSTRUCTION

ENSEIGNEMENT

PRÉSENCE ÉDUCATIVE

APPRENDRE

EDUCATEUR

POÉSIE

SPIRITUALITÉ LAÏQUE

1.2. Le sens de l’éducation : les trois dimensions

- direction ou finalité

- signification ou compréhension et intelligence de la finalité

- sensation ou inscription corporelle de la signification.

1.3 L’Advenir et le Sensible

2. CARREFOUR PHILOSOPHIQUE

2.1. L’éducation entre médiation et défi

* les savoirs pluriels

* La connaissance de soi

* un défi radical qui correspond à l’interpellation de chaque pôle par rapport à l’autre.

* la méditation à reconnaître et à vivre comme moment de non-agir et de non-savoir entre médiation et défi

2.2. Pourquoi l’éducation en rapport avec la présence ?

3. CARREFOUR SPATIO-TEMPOREL

3.1. La présence comme croisement entre l’horizontalité et verticalité de l’existence.

3.1.1. L’horizontalité du quotidien

3.1.2. la verticalité comme flash existentiel

- un éclairement de l’être lié à une instantanéité de notre présence au monde

- une interpellation sur l’horizontalité de notre existence : qu’est-ce qui fait sens ?

- une ouverture à la Profondeur

3.1.3. La présence comme moment vécu au croisement entre l’horizon quotidien et la verticalité de l’existence en situation

- le lieu devient l’endroit

- la situation et le moment

4. CARREFOUR DU SENS DE L’ETRE HUMAIN PRESENT

4.1. La présence au carrefour de la Profondeur, de la Reliance et de la Gravité.

4.1.1 La Profondeur ou l’impossible de la symbolisation

4.1.2. La Reliance comme conséquence du vécu de la Profondeur

4.1.3. La Gravité comme implication

4.2. La présence éducative comme l’advenir du Profond

4.2.1. La Profondeur fait naître le Profond

- Quid du Profond dans sa relation à la Profondeur ?

4.2.2. Profond et Surface : une étroite liaison

Éloge du "Surfaciel"

Par l’existence au niveau du Profond, l’être humain entre dans la Présence et trouve les moyens de son activité féconde

5. CARREFOUR PRAGMATIQUE

5.1. Comment être présent ?

Que veut dire « être présent ? »

5.1.1. Interpeller l’intention n°1 et l’attachement conditionné

- Lucidité sans limite

- l’intention et le désir : intention vers quelque chose ou quelqu’un

- l’attachement sous emprise (Bouddhisme)

- Sans passer par la pensée (ni concept, ni image)

- Sans aucune comparaison

- Se détacher ou plutôt être avec, ni dans l’attachement, ni dans le détachement, mais dans le non-attachement. Accompagner, écouter/observer sans attachement

- la voie apophatique et le Faire

5.1.2. De l’intention à l’attention par la méditation et les « exercices spirituels »

- le désencombrement de l’esprit par l’observation

- L’attention vigilante, holistique, non attachée à l’égard de tout ce qui est et advient d’instant en instant

Savoir passer de l’intention 1 à l’intention 2

5.2. Complexité de la sagesse

- Une mise à distance à la fois de la misologie (haine du concept) et de la philodoxie (surabondance du concept)

- un rapport à la méditation silencieuse du philosophe et à la méditation silenciaire du sage (Nicolas Go, les printemps du silence)

- une pratique du tétralemme platonicien ou bouddhique

Ce processus logique nous fait entrer dans la transdisciplinarité telle qu’en parle Basarab Nicolescu comme approche entre et au delà des disciplines.

5.3. Conclusion partielle sur la présence éducative

5.4. Les effets de la présence en éducation

5.4.1. Pour l’autre : une autre autorité, l’autorité-source

- la reconnaissance du Visage non comme effraction mais comme infini dans le fini qui fait reliance dans l’étrangeté (Lévinas, G.Marcel)

5.4.2. Pour le monde : le Réel-Monde comme plénitude mais dans l’étrangeté et l’inconnu : imprévu, ouverture

5.4.3. Pour soi : apprendre à dire OUI, sens du DON, de l’absorption dans la nature , sans perte de singularité, sens de l’amour et de la compassion , sens de l’engagement politique vers une véritable autonomie collective (Castoriadis)

5.4.4. Retrouver l’esprit d’enfance (repuerescere), sans faire l’enfant le « retour chez soi » des traditions asiatiques

Poème « l’autre nuit »

Poème « Vision taoïste »

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette