Le Journal des Chercheurs

Accueil > Le JOURNAL des Chercheurs > sagesses du monde > À propos de Krishnamurti

À propos de Krishnamurti

samedi 26 juin 2010, par René Barbier

Je viens de lire le dernier numéro de la revue Nouvelles Clés (juin-juilet 2010).
Je voudrais vous faire part de mon interrogation concernant l’article consacré à Krishnamurti par François Swaen

Sans doute cet auteur s’est-il documenté auprès du livre de Radha Sloss non encore publié en français. Mais il a oublié les biographies célèbres de Mary Lutyens ou les ouvrages de Robert Linssen, René Fouéré, Pupul Jayakar et beaucoup d’autres.
Pour avoir donné un cours pendant 25 ans à l’université sur Krishnamurti (Paris 8), je pense qu’il est de bon ton de faire savoir que Krishnamurti a eu une expérience de longue durée à la fois d’une relation amoureuse et de relations sexuelles. Dans le milieu "Krishnamurti", tout le monde connaît sa relation avec la belle Rosalind Williams Rajagopal. Seuls les bigots sont choqués.

Ce n’est donc pas un "scoop". François Swaen semble s’appuyer également sur une biographie de K par Roland Vernon qui est né en...1961 (Vernon, Roland (2001). Star In The East : Krishnamurti : The Invention of a Messiah. New York : Palgrave.) et sur le livre de C.V.Williams, (2004). Jiddu Krishnamurti - His Life and Thoughts : World Philosopher 1895-1986. Delhi : Motilal Banarsidass.

Mais la façon dont l’auteur interprète la "contradiction" entre l’oeuvre de K et sa vie quotidienne est tendancieuse et demeure plaquée au livre de Radha dont on sait qu’elle avait des choses à régler avec K sur le plan inconscient. Mary Lutyens a réfuté en grande partie ces arguments. (Krishnamurti and the Rajagopals, Ojai ; CA, KFA, 1996).

Car il n’est pas vrai que :

- K a fait un "gros mensonge" à l’égard de Rosalind par rapport à Rajagopal qui serait resté 25 ans sans rien savoir ! D’ailleurs Rajagopal était-il pendant tout ce temps encore le "mari" de Rosalind, lui qui se prenait pour un moine ?

- que Rajagopal aurait été préféré à un moment comme Instructeur du monde au détriment de K. C’est un autre homme, de Chicago, qui le fut et avant K. Ce jeune homme (Hubert van Hook) fut même appelé à venir avec sa mère en Inde pour être intronisé. Mais Leadbeater ayant reconnu K en a décidé autrement.

- que K a attaqué en justice Rajagopal par mesquinerie. Non, simplement, Rajagopal avait fait signer subrepticement à K des papiers lui donnant tout pouvoir sur tous les ouvrages de K. Ce dernier s’en est aperçu plus tard et a tenté par tous les moyens de discussion de faire revenir Rajagopal sur sa pratique douteuse. Ce dernier n’a rien voulu savoir. Pour préserver les droits sur son oeuvre K a été obligé d’intenter un procès. Krishnamurti a gagné son procès.

- qu’il aurait été en contradiction entre sa critique de l’autorité et sa propre autorité. L’auteur de l’article connaît vraiment mal l’attitude réelle de K qui ne manquait jamais de dire à tous et à tout moment qu’il n’avait aucune autorité lui-même. Que des bigots aient voulu en faire un maître est autre chose que la psychanalyse explique très bien.

- que K disait que la vérité n’est pas le lieu de la parole et que pourtant il faisait des conférences. Il a répondu à cette question dans l’une de ses conférences en disant qu’il parlait comme la fleur donne son parfum au monde. Mais il est vrai qu’il aurait pu rester dans un coin du monde, comme Ramana Maharshi et enseigner, en grande partie, en silence.

- qu’il n’a pas créé une nouvelle organisation "religieuse" mais simplement une organisation lui permettant de gérer ses éditions et ses déplacements dans le monde, sans plus.

- qu’il n’a pas rechercher systématiquement, comme semble le faire croire l’auteur de l’article, à habiter de beaux hôtels, à posséder de belles montres ou de belles voitures en fréquentant les gens riches. Dans le milieu où il était depuis sa prise en charge par le Mouvement Théosophique, il était en contact avec ce type de personnes. Il a énormément déçu en 1929 en refusant de continuer à jouer au gourou et en rendant tous les biens qu’il possédait. Certains, pourtant, lui ont conservé leur amitié et ont pu l’inviter. Ce qu’il a dit des gens riches et de la société marchande est assez explicite pour ne pas le confondre avec des gourous mercantiles en Occident.

- qu’il est en contradiction s’il a toujours eu de l’amour pour Rosalind par rapport à un "amour inconditionné" est simplement une méconnaissance de ce que veut dire l’amour pour un sage.

- qu’il aurait, lors de ses derniers moments de vie, pris la peine, justement, de dire que seule son oeuvre avait de l’importance et non l’instructeur, par peur du livre possible de Radha est une absurdité et une méconnaissance complète de l’attitude de K à l’égard de la spiritualité. Il a toujours dit que l’oeuvre était plus importante que lui-même.

Au total, beaucoup de contre-vérités dans cet article, en s’appuyant sur un livre très problématique.

Ce qui n’empêche pas que certains arguments méritent d’être débattus.

Messages

  • Krishnamurti n’a jamais dit qu’il ne fallait pas être amoureux ou ne jamais faire l’amour. Il est vrai qu’il a toujours évolué au milieu d’un milieu bourgeois anglo-saxon et indien très puritain et que d’une certaine manière il a malgré tout pris le style de ce milieu. J’ai passé un temps (2 mois) à Brockwood, et il est certain que l’atmosphère y était (en 1981), très "anglaise" : assez compassée, puritaine quoique décontractée. Une atmosphère de "finishing school" pour gens bien...Certains me disaient que c’était un lieu plein d’hypocrisie et d’intrigues. Krishnamurti n’appartient à persone, mais peut apporter beaucoup à chacun à condition de s’en détacher : il n’y a pas (ou ne devrait pas y avoir) de "krishnamurtisme"...

    Voir en ligne : A propos de Krishnamurti

  • Je trouve honteux tout ces blabla qui ont été dit sur krishnamurti . Déjà un homme peut aimer une femme et avoir des rapports sexuelle sans pour autant être déstabilisé intérieurement. Madame Rosalide rajagobal parle d’une dénormalisation selon ces valeurs et ces limite.. Un homme peut aussi se mettre en colère comme le tonnerre qui gronde...!! un homme peut également appliquer les régles de la société surtout lorsque qu’il s’agit de l’arnaque sur les droits auteurs des livres de krishnamurti je pense que ce dernier était entrain de ce faire arnaquer. Ce n’ai pas non plus une trahison que d’aimer les jolies choses même matériellement. Krishnamurti à toujours parlé de liberté et non d’images. C’est drôle comme la pluparts d’entre nous veulent avoir l’image du"sage" qui est chaste et qui ne doit pas faire ceci où cela ....!! Ce genre de "sage" ressemblerai plutôt à un " singe" j’avais rencontrer krishnamurti à saanen en suisse . Et qu’il a été un homme ordinaire et que l’on puisse encore le prouver par certaine de ces attitudes renforce encore plus sont message.Finalement Ces détracteurs ne font que cela à mes yeux. Seul la lumière compte l’ordinaire devient extraordinaire . Tchangodei Feurdhy

  • Je compatis à votre désarroi. K. a été un maître dans l’art de se faire vénérer, et certainement un homme avec des dispositions particulières. Il a hélas été mis en adoration alors qu’il était encore bien petit.
    Radha Rajagopal est bien placée pour savoir des choses que d’autres ne savent pas. Le ton de son livre n’a rien de calomniant, je le trouve remarquablement mesuré et maîtrisé.
    Quand K. dit : "Je n’ai jamais connu le moindre conflit dans ma vie", comment le croire ? Ce n’est qu’un exemple de sa double vie.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?