Instants de Paris

René Barbier

Un gamin de Paris
Le doigt dans le nez
Découvre l'univers
 

Engoncé dans la misère
Le vieil homme les yeux fermés
Tend la main aux étoiles
 

Aiguillonné par l'invisible vacher
Le troupeau des voitures
Se dirige vers l'abattoir
 

Le grand métissage des formes
Sur les trottoirs de Belleville
Demain est déjà là
 

Ganachaud le boulanger
Donne son pain frais
La mère son sein ensoleillé
 

Kiosques de Paris
Journaux à foison
Carrousel de couleurs
 

Vieille maison soutenue
Par l'épaule d'une poutre
Demain le bulldozer
 

Buttes-Chaumont
Le naufragé y retrouve
Le paradis d'un jour
 

Il avance lentement
Le jeune handicapé
Son reflet dans la vitrine
 

Un chat enfin sur une gouttière
Mais ce n'est qu'une image
Sur un mur peint
 

Étouffé de toutes parts
Brûlé par la pluie noire
L'arbre résiste encore un peu
 

Square Tenon
Jaillie du sable fin
L'ombre de mon enfance
 

Une fourmi à Paris
En acier sans doute
Au musée d'Art Moderne
 

Une jeune fille sous l'orage
Le vent sous sa jupe
La transforme  en oeillet
 

Par six les policiers
Jouent aux cow-boys
Mais où sont les chevaux
 
 

Cimetière  du Père Lachaise
La tombe de Paul Eluard
Nue comme une église romane
 

Monuments aux morts
Des camps de barbarie
L'oubli ne passera pas
 

Sur les pavés centenaires
La marche est plus grave
Le silence une montagne blanche
 

A Ménilmontant un air d'accordéon
Papillon mélodieux
Se pose dans mes souvenirs