Il y a dans la vieune infinie douceur
Qui ressemble àune dent de tigre

L’écorceest parfois plus légère
Qu’une main d’enfant

La rose est bleuemais le rouge demeure
Dans les plis denos rêves

Je te regarde passerentre la nuit et le jour
Et t’arrêterà la cime de l’instant

Que fais-tu àdraguer le soleil
Que dessines-tusur l’écaille des mots

Je rêve d’uneamphore engloutie
Qui serait encoreplus belle que ton corps

Tu me caresses duregard et je prends feu
Tu es ce bouquetde lilas dans les bras d’une vieille femme

Tu découvresle monde dans les ailes d’une abeille
Tu arraches lebruit comme une affiche détachée

Je me nourris detes semailles
Je bois dans tonsourire
Une eau si fraîche

Un nuage passe
Nous laissons fairele vent d’été

René Barbier
(dessin de Sophie Daviet)