LIMAILLE
 
 
 
 

René Barbier, 1969
 
 
 
 

La sensibilité du poète?

Une lime sur le monde
 
 
 
 
 
 

Observer l'événement tout de suite après l'accroc

comme une scie encore chaude
 
 

*
 
 

Qui croit au lierre

risque l'orage
 
 

*
 
 

Le fou existe

dans le mot foule
 
 

*
 
 

Prendre garde à ceux pour qui l'événement

est une moëlle épinière
 
 

*
 
 

Changer le monde ... sans s'oublier
 
 

*
 
 

Politiques

Ne prenez pas la jeunesse

comme un pavé pour vos barricades
 
 

*
 
 

Hommes d'action

Hommes-ciseaux ouverts sur le monde
 
 

*
 
 

Passer l'Histoire au tamis

recueillir le mystère de toute action
 
 

*

La diplomatie consiste à changer

le massacre en massage
 
 

*
 
 

Sourires de commerçants, de politiques, de jésuites :

quelle maroquinerie !
 
 

*
 
 

Pour ne pas perdre la face en politique

il suffit de se laver les mains.

Pour le visage, rien à faire.
 
 

*

Présence fraternelle de l'homme

de l'action, le lilas.

*
 
 

Faire du présent

une chaudière pour l'avenir

*
 
 

Action vivipare

*
 
 

Souffrance des enfants

rouille de notre force

Dague de notre doute

*
 
 

Combattre la souffrance

même celle qui n'est pas plus grande

qu'un oiseau-mouche

*
 
 

Pour l'enfant à la mort lacé

que le fleuve a bleui

Dieu (le présage d'un épi)

brisé net

*
 
 

La souffrance vraie

n'a pas de fenêtres

*
 
 

Découvrir la boussole de toute souffrance

est-ce possible?

*
 
 

Enfants au visage muré

dans ce présent moisi

Enfants d'une autre part

un ange respire en vous

Se décompose

*
 
 

Le silence

un trépan bien entendu

*
 
 

Les bruits de fond se boivent

comme du petit lait

*
 
 

Super-marché

Disque chromatique du superflu

*
 
 

Jours froncés

Le bruit fait mouche

et se pose dans le flou de la conscience

*
 
 

Nuit de chaux-vive

Des images panoramiques

apportent la preuve contraire au bien-être

*

CRISE