Le Bonheur
 
 

Il faut revenir vers d'anciennes demeures, tout près des

fauves.

Là, le soleil est un fruit de saison.

La mer dénonce le ciel.

La montagne casse la tempête.

Demain, toujours demain, disent les mauvaises langues sans

expérience, nous parfumerons l'espoir avec

du Shalimar de chez Guerlain.

Il avançait, parmi les rides qui tissent le sourire des enfants.

Il voyait clair dans les ronces. Il n'avait pas la mémoire des

pivoines.

Très loin de sa maison, il reconnut le Bonheur, entre deux

portes.

Que fallait-il faire pour de pas l'écraser d' un seul mot ?

Il s'approcha dans un pas de danse mohican.

Il était là sur un seul point, le Bonheur.

Au moment où il allait toucher son apparence soyeuse, le

tonnerre gronda dans le silex d'à-côté.

Le Bonheur détacha ses horizons

L'homme prit peur et s'évanouit.

Nous ne saurons plus jamais rien de cette histoire de

fantôme.
 
 

René Barbier