Je t'embrasse partout

Sur tes yeux d'étincelles d'abord

pareils à des couchers de soleil sur la montagne

Je t'imagine toute nue sous les arbres

Je suis à côté de toi l'ombre sauvage

je frôle ton visage de mon souffle léonin

Mes mains partent à l'aventure vers ton corps de roses fraîches

Je touche à peine ta poitrine avec mes cils

Déjà tes seins s'irisent et dressent leurs yeux magiques.

Mes lèvres s'arrêtent sur leur sommet si rose

Un univers s'entrouvre

Tu trembles ma chérie

coquelicot sous la brise.

Mes lèvres suivent la forme de ton corps

descendent vers tes grandes eaux dans la pénombre

pareilles à des abeilles qui ont trouvé leur nectar.

Tu pénètres dans le cri comme un coup de rasoir

Je suis avec toi grand animal du soir.

Nous sommes Un

Je m'espace

La paix tombe sur nos rêves.

Je t'aime

René