Étrange cette brume dans le regard

La solitude papier froissê

s'enflamme

Impression soudaine d'être seul

comme une pierre
 
 

Retenir cet instant
 
 

Y descendre sans ascenseur

Toucher le silence

lave brûlante

Fermer les yeux et partir vers le rien
 
 

Gagner l'espace où rien ne va plus
 
 

René barbier